LES FINANCES DE PULLY : COUP DE TONNERRE DANS UN CIEL BLEU

June 4, 2019

 

Durant 2 législatures de 2003 à 2011 la municipalité, qui avait hérité d'une situation financière difficile avec une dette de 170 millions de francs, a dû pratiquer une politique de fourmi pour rétablir nos finances, un augmentation du taux d'imposition ayant été refusée par la population.
La nouvelle municipalité a hérité d'une situation favorable avec une dette diminuant progressivement à 70 millions de francs, de quoi, avec en plus des taux d'intérêts bas à l'encourager à pratiquer la politique de la cigale, en particulier durant les dernières années, citons pour exemple la cabane des forestiers à 3 millions de francs, la création d'une cave communale surdimensionnée à plus de 3 millions de francs, un giratoire de Valvert et une requalification du boulevard de la Forêt à plus de 10 millions de francs, la passerelle de la Clérgère sud à plus de 3 millions de francs.et d'autres... Ces dépenses, faites dans une certaine euphorie ont contribué à mettre à mal nos finances, alors qu'au même moment, de manière par ailleurs prévisible, les charges de la peréquation cantonale, la facture sociale et à venir les retombées de la RIE3 s'élèvent et vont probablement s'élever par la suite.

A quoi s'attendre : les voeux de notre syndic sont que cette situation déficitaire ne perdure pas, toutefois il n'y a aucune certitude à ce sujet. Les charges non maitrisables(canton, facture sociale) ne vont pas diminuer et il règne une incertitude sur les recettes.
Si d'aventure les taux d'intérêts, historiquement au plus bas, devaient remonter un peu ou beaucoup la situation ne serait plus critique mais catastrophique.
Les pulliérans risquent à moyen terme de devoir renoncer ou différer des investissements utiles et se faire à l'idée de payer plus voire beaucoup plus d'impôt.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • Facebook - White Circle

​© 2017 Union Pulliérane