La cohabitation entre patrimoine et densification, un défi de taille pour notre qualité de vie

June 18, 2018

C’est une réalité auquelle personne n’est indifférent, notre paysage change, qu’il soit urbain ou rural, chaque disparition et nouvelle construction nous renvoie à la même question, cela est-il vraiment indispensable ?

 

Aujourd’hui nous le voyons partout, la densification, principalement urbaine nous agresse et nous étouffe, petits jardins, maisons coquettes ou classées disparaissent.

Politiques et citoyens sont torturés entre la préservation du patrimoine et l’inévitable densification, chacun et chacune désirent de nouveaux logements tout en conservant l’histoire et le cachet de leur ville et quartier, c’est légitime et pourtant…

La demande de logements se concentre sur des surfaces de petites et moyennes composition, 1 à 2 pièces d’un coût abordable pour les jeunes adultes, les personnes âgées et les personnes séparées.

Cette demande ira croissante, les projections estiment que d’ici à 2030 (dans 13 ans) 46% de la population vivra seule en appartement, 34% en couple sans enfants, 16% en couple avec enfants et 3% monoparentale avec enfants.

Nous aurons donc 80% de la population en recherche de petit logement, ces faits ne justifient donc pas que nous sacrifions notre patrimoine bâti et historique au contraire, tant il est possible d’aménager le bâti existant en le rehaussant ou en aménageant les combles, évitant de surcroit des quartiers de paupérisation !

Les autorités et les urbanistes doivent aujourd’hui reprendre l’ouvrage sur le métier et rendre à César ce qui est à César, son succès et son architecture.

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

  • Facebook - White Circle

​© 2017 Union Pulliérane