• Philippe Haldy

Echos du Conseil du 5 juin 2019


Echos du Conseil communal de Pully du 5 juin 2019

Pour ce second Conseil de 2019 seuls 65 conseillers se sont déplacé, les objets n'ayant pas suscité le plus grand intérêt.

Notre Président annonce le départ de 2 jeunes conseillers PLR, qui quittent notre commune.

Le premier est remplacé cette séance, le second le sera lors de la prochaine.

Monsieur Tristan Gratier succède ainsi à Monsieur Julien Pache, provoquant ainsi une cascade de nomination dans les commissions qu'occupait Monsieur Pasche, à la commission des finances Madame Nathalie Jaquerod passe de suppléante à membre, Monsieur Servais Micolo devient membre suppléant.

A la commission d'urbanisme, en raison de la démission de Monsieur Martial Ostertag, Monsieur Pascal Pfister devient membre et Monsieur Philippe Slama rentre en qualité de suppléant.

On passe au préavis 4-2019, demande de crédits supplémentaires pour 80'000 francs, objet qui n'a pas été discuté et adopté à l'unanimité par l'assemblée.

Le préavis 5-2019, entretien du patrimoine construit, représentant en tout de même 3 millions de franc a soulevé plusieurs interrogations et une demande d'amendement.

En effet plusieurs objets y sont compris, représentant des sommes minimes, qui auraient selon certains conseillers été de la compétence de la Municipalité, puisque inférieures à 300'000 francs.

L'amendement présenté par l'UDC concernait l'amortissement de dépenses uniques sur 20 ans.

La Municipalité a souligné que des amortissements plus rapides étaient possibles.

Les Verts ont regretté la démolition du chalet des anciens Moulins, logement apparemment insalubre depuis un certain temps et dont l’occupante a pu être relogée à l’insu de son attachement au lieu qu’elle occupait ?

Les discussions sur les logements vacants, qui pourraient être utilisés de manière transitoire ont été évoqués, la Municipalité a mentionné qu'il n'y en avait pas pour le moment.

La discussion a porté sur les intervenants extérieurs, suppléant aux employés de la commune, suscitant la réponse de la Municipalité affirmant que cela nécessiterait des emplois en CDD.

Vint ensuite le rappel écologique, faisant l'éloge des panneaux photovoltaïques et la discussion sur le remplacement du parquet en bois de l’auditorium d’Arnold Reymond par des sols vinyles, explication fournie : meilleure isolation phonique.

Au vote l'amendement a été rejeté par 50 voix contre 12, le préavis accepté à forte majorité, sans opposition et avec 6 abstentions.

Le postulat des Verts pour la lutte contre le réchauffement climatique, proposant de promouvoir les espaces verts et les ombrages en limitant le bétonnage a été transmis à la Municipalité.

Le postulat de l'UP pour une aire de déjection canine près du centre de Pully n'a pas eu le succès escompté, rejeté par 37 voix contre 24, les chiens ne pourront pas s'ébattre sans laisse au centre de la ville.

Le postulat dit de la « petite reine », demandant des aménagements pour cyclistes, conformément à la constitution fédérale, n'a pas eu l'aval du Conseil, malgré le plaidoyer de son auteur pour de meilleures conditions pour les cyclistes. La Municipalité s'est dit engagée à améliorer la chose, ce qu'elle a déjà entrepris par petits tronçons. N'ayant pas réuni le 5 ème des voix le postulat a été classé.

En dernier le postulat, soutenu par plusieurs partis, intitulé contrat de confiance, signifiant en fait la mise à disposition des logements vacants ou en attente pour des associations sans but lucratif ou des jeunes en formation a été envoyé à la Municipalité à forte majorité.

A suivi la réponse de la Municipalité pour « Pully peut-il sauver la planète » : Réponse détaillée montrant l'intérêt de nos édiles pour le climat, la production et la réduction du CO2, toutefois sans pouvoir mesurer quantitativement cette production, réponse qui a donné satisfaction à son auteur.

Vint ensuite la réponse de la Municipalité sur le sujet brulant et irradiant de la 5G, puisque à la fois il existe un moratoire cantonal, mais que des antennes semblent pousser sur notre territoire !!

La réponse, quelque peu embarrassée fut que ces constructions dépendent des services cantonaux (où est le moratoire ?) et que l'autonomie de la commune de Pully est limitée sur le sujet.

Dans les divers, un conseiller demande des nouvelles du refuge forestier de la Chenaulaz, qui nous a coûté fort cher, et demande s'il est utilisé et s’il est prévu de le visiter. Réponse de Madame la Municipale Lydia Masmejan : il est fonctionnel, il n'y a pas de visite prévue mais pourquoi pas !

En dernier l'annonce de la nomination de Madame Nadia Privet à la Présidence de l’UP, en remplacement de votre dévoué chroniqueur effective au 30 juin 2019.

La Parole n'étant plus demandée la séance s’est ainsi achevée.

Philippe Haldy

#PrésidencedelUP #Anciensmoulins #ArnoldReymond #petitereine #chiens #5G #refugeforestier #Chenaulaz #énergiesolaire

  • Facebook - White Circle

​© 2017 Union Pulliérane