Echos du Conseil Communal de Pully du 25 novembre 2015

La Municipalité ayant retiré son préavis pour le plan de quartier « Roches-Rochettaz » la séance fut brève.

La séance débuta par l’annonce de la démission de Madame Edna Chevalley,qui avait siégé 38 ans au Conseil, remerciée pour son engagement par la Présidente, ainsi que la démission de Monsieur Steve Monnard, pour raison professionnelles après 1 an au Conseil.

Le Conseil a ensuite pris connaissance que Monsieur le Municipal Martial Lambert renonçait à briguer un nouveau Mandat. Le syndic a ensuite pris la parole pour annoncer le retrait du préavis 25/2015, plan de quartier « Roches-Rochettaz » projet libellé en 122 pages comportant une densification massive avec surélévation des bâtiments importante et la création d’une promiscuité évidente entre les immeubles. La pluie de questions, amendements et autres commentaires, survenant de tous bords a conduit notre Municipalité à retirer son préavis.C’est le troisième préavis retiré depuis le début de la législature, après l’aménagement du jardin du souvenir et le silo à sel.

La parole a ensuite été donnée à Monsieur Martial Lambert, ne répondant en fait pas aux questions posées lors de l’interpellation de l’Union Pulliérane Vaud Libre sur la vidéosurveillance. Monsieur Lambert s’est contenté de reproduire les propos du syndic sur ce sujet prononcés lors de la précédente séance, répétant que la ville de Pully est en sécurité et ne nécessite pas de caméras, tout cela en parfaite contradiction avec les déclarations à la presse remontant au 13 janvier 2014,où tant Monsieur Lambert que le syndic annonçaient un prochain préavis sur le sujet (24 h. 13.01.14 Marie Nicollier).

On aborda ensuite le préavis 23/2015, Mise en place d’une gestion électronique des documents,crédit demandé 300.000.- La commission ayant accepté le projet à l’unanimité, on ne s’attendait pas à une grande discussion, toutefois, par la voix du financier de l’Union Pulliérane Vaud Libre, Monsieur Jean-Jacques Schwab, il fallut répondre à 3 questions, concernant les compatibilités et l’intégration des systèmes, le pour-cent déjà intégré et le retour sur investissement, l’analyse plus détaillée faisant état d’un coût réels de 800.000.- Ces questions semblaient trop techniques pour recevoir une réponse autre que cela représentait un espoir d’amélioration des services.Le conseil, bien que conscient du flou entourant ce projet, a voté le crédit à l’unanimité moins une voix.

Le préavis 24/2015 concernait les crédits supplémentaires au budget communal de l’exercice 2015, 8.319.000.00, ce préavis constitué à 90% par la facture de la péréquation qui ne peut être mise au budget en avance a été accepté à l’unanimité.

Au chapitre divers et propositions individuelles, tout d’abord , après 5 ans, réponse au postulat de Madame Nicolette Pannizzon, « Vers une vie sociale des seniors à Pully », faisant état des projets déjà réalisés au nord de la commune et soulignant l’intérêt de la Municipalité pour une politique sociale constructive pour les seniors.

A suivi une interpellation de Madame Edna Chevalley, demandant que soient informés les personnes à bas revenus que la collectivité est tenue de leur accorder une aide financière pour les transports publics à condition qu’ils en fassent la demande.

En dernier, interpellation de l’Union Pulliérane Vaud Libre, pour demander que le plan  de quartier déjà fort contesté de la Clergère-Sud, fasse l’objet d’un regroupement avec ceux ,contigus,de la Clergère-Gare et Clergère-Tirage, lors du préavis au conseil, afin que puisse être réalisé un projet urbanistiquement harmonieux et acceptable. La Municipalité répondra la prochaine séance.

La séance a été ensuite levée après 1h30 de débats.


Laisser un commentaire