Echos du Conseil Communal de Pully du 25 mai 2016

Le controversé préavis du plan de quartier Clergère sud devait stimuler les esprits et ce fut bien le cas.

La séance a débuté par l’adoption, après diverses questions sur des coûts, du préavis 07/2016 traitant des crédits supplémentaires au budget communal de 2016. En fait il n’y avait pas matière à contester, les explications de la mise en page difficile à comprendre ayant pu lever les doutes, le préavis fut accepté à l’unanimité.

Le préavis suivant, 08/2016, traitant du plan de quartier de la Clergère sud aura occupé le Conseil durant 1h 15, alors qu’il avait déjà fait couler encre et salive depuis décembre 2015.Les critiques avaient fusé de tous bords: projet prématuré, hâtif et mal ficelé, ne tenant pas compte des autres plan à venir (Clergère-Gare et Clergère-Tirage) avec le risque de reproduire l’anarchie architecturale qui a contribué à désertifier cet espace, autrefois vivant, depuis les aménagements du début des années 60. D’autres critiques concernaient le côté hâtif alors que la démarche participative est en cours, la hauteur exagérée du bâtiment, les problèmes de niveaux au sol, les difficultés à vouloir implanter des commerces dans des conditions difficiles et en plus sans avoir d’accès aux automobiles qui devraient permettre d’aborder les éventuels commerces pour charger les marchandises. Les partis s’étaient prononcés en avant séance contre le projet ou avec réticence. un rapport de minorité conduit par des représentants de L’UDC, Union Pulliérane Vaud Libre et PLR demandait le report du projet. Les Vert’lib proposaient un amendement dont on ne sait pas s’il est réalisable, de consacrer 20 % des logements soient d’utilité publique et le PLR demandait une extension des parkings souterrains adjacents au plan de quartier. L’entrée en matière a tout de même été acceptée par 54 voix contre 24, dans la discussion le PS a retourné son avis du jour précédent, proposant d’accepter le préavis en raison des logements d’utilité publique, les Verts se sont alignés, non sans avoir regretté que l’on ait fait fi de la démarche participative, les minoritaires ont campé sur leurs positions, regrettant aussi que le massacre urbanistique ainsi planifié ne desserve encore pour un demi-siècle cette place que l’on aurait pu aménager mieux et en harmonie avec les plans de quartier voisins. Seule inconnue: les négociations avec les propriétaires avec les amendements demandés aboutiront-elles ou sinon tout le plan devra être revu. Le conseil, après encore de nombreuses questions, a adopté le préavis amendé 2 fois (20% de logements d’utilité publique et parking souterrain) par 52 voix,25 oppositions et 5 abstentions, au vote à bulletin secret.

Passé cette passe d’arme, le conseil a voté en 20 minutes 4 préavis, à la quasi-unanimité, 09/2016 625.000.- pour le stockage des données, la vente d’une parcelle au Prieuré 11 jouxtant la voie CFF et devant laisser place à un chemin le long de celle-ci, une subvention à la paroisse St-Nicolas de Flüe, 264.000.- et les réparations de dégâts aux biens communaux dus aux intempéries de mai 2015.

Dans les divers le conseil a transmis à la Municipalité le postulat de M. F. Ducret, demandant la suppression des autorisations de stationnement au parking Samson Reymondin, place squattées à l’année par les employés de l’administration au détriments des pulliérans désireux de fréquenter les commerces de la rue le la Post et S. Reymondin, avec 58 voix contre 8 oppositions. Le postulat du même F. Ducret, traitant de créer des autorisations au parking du Pré -de -la- Tour, en remplacement des autorisations de S. Reymondin, n’a pas connu le même succès, repoussé et ainsi classé , par 39 voix contre 34.

Pour finir la séance, le Conseil, à large majorité , a accepté et transmis à la Municipalité le postulat de Mme N. Panizzon pour la création d’un guichet senior à la commune.

 

 


Laisser un commentaire