Echos du Conseil Communal de Pully du 23 novembre 2016

Pour la troisième fois consécutive petit menu avec 3 petits préavis cette fois.

La séance débute par la communication de la démission  de M.Ph. Weber, commerçant fort respecté dans ce prétoire, remplacé par M. Jean Dutruit, qui lui est nommé d’emblée membre de la commission de gestion par son parti, l’ UDC.

Nottee présidente nous fait ensuite rapport des aides au tiers-monde auquel la ville de Pully a participé : création de 8 réseaux d’eau potable au Nicaragua,des aides au Vietnam et à Madagascar,ceci avec un support audiovisuel remarquable.

Passé ce moment de plaisir, la parole fut donnée à notre syndic, qui nous a communiqué, au plus grand plaisir de l’UDC, que le site d’accueil des migrants de la Damataire serait fermé pour le moment. Au printemps une interpellation de M. Marchetto relative à la protection des données avait soulevé ce problème au Conseil. Compte tenu de la polémique suscitée par la transmission des données personnelles au Bureau vaudois d’adresses et de la protection de la sphère privée,  la ville de Pully a ainsi renoncé à cette transmission, tranquillisant de cette manière les angoissés de l’espionite.

Préavis 19/2016:  Réaménagement des locaux de l’église du coteau:Projet consistant à créer des locaux pour l’école de musique et la fanfare, puisque devant laisser la place au Prieuré le temps de le rénover.Une heure de discussion en raison des problèmes posés par le bruit, le trafic inhérent à cette affectation, le sort de la garderie du sous-sol durant les travaux et enfin le prix (quasi 700.000.- pour 60 m2), sans parler des réserves pour frais de justice à venir !!On discuta encore les risques de frais liés à l’amiante et la mise en séparatif des eaux.Chacun ayant exprimé ses réticences le vote eu raison de celles-ci puisque le préavis a été adopté à forte majorité contre 4 oppositions et 11 abstentions.

Le préavis 20/2016, concernant les crédits supplémentaires n’a nécessité que quelques minutes pour être adopté à l’unanimité, ces crédits étants plutôt statutaires que réels et étant en fin de compte proche de zéro.

Le préavis 21/2016, renouvellement du central téléphonique par réseau de fibre optique a été adopté à l’unanimité(460.000.-), le système actuel étant dépassé. ce projet devrait tenir 10 ans.

Cette séance fut, comme les 2 précédentes expédiée en vitesse, laissant quelques conseillers sur leur faim, en souhaitant que les séances du printemps ne soient pas surchargées de préavis majeurs pour rattraper les préavis potentiellement en attente.

Rendez vous pris le 14 décembre pour une séance traditionnelle de fin d’année: Budget et plafonnement d’endettement.


Laisser un commentaire