Echos des Conseils communaux de Pully des 31 mai et 21 juin 2017

La présidente salue la seule élue de Pully aux élections cantonales, Madame Pauline Tafelmacher, les 9 autres candidats pulliérans  n’ont pas pu passer la rampe, ce qui a été plus ou moins bien ressenti en particulier au PLR. On a annoncé la démission du premier vice-président du Conseil qui renonce à ce poste, sans démissionner du Conseil.En fait cette séance avait un ordre du jour succinct avec 3 préavis. Le premier, 10-2017, concernait la création d’un chemin piétonnier entre le chemin du Val d’or et celui du Coteau, permettant de créer un axe nord -sud pour la mobilité douce et un meilleur accès à l’église du coteau qui est destinée à être plus souvent occupée par des sociétés locales.  Les 3 commissions qui avaient traité le préavis ( urbanisme, finances et ad hoc) s’étaient prononcées à l’unanimité en sa faveur, le Conseil en a fait de même en adoptant le préavis de 1.375.000 CHF à l’unanimité moins une abstention .

La séance s’est ensuite animée avec le préavis 11-2017, création d’une passerelle de 94 m. le long de la voie de chemin de fer nord reliant la place Neuve au pont du Prieuré, l’Alliance du centre a proposé de refuser l’entrée en matière, puisque un recours au tribunal administratif avec effet suspensif en empêche la réalisation pour le moment.L’assemblée a tout de même voté l’entrée en matière, à la majorité moins 9 voix et 4 abstentions. Sur le fond, la discussion a été poursuivie,  l’Alliance du centre a proposé le rejet du préavis car redondant à la passerelle sud, représentant un lingot d’or par mètre , délétère pour la place de la Clergère  qui ne serait plus fréquentée par les piétons alors que l’on veut y installer des commerces.On a évoqué aussi le camouflet à la démarche participative qui s’était prononcée pour le maintien des anciennes maisons du vieux bourg.En dernier , il fallut aussi mentionner que la circulation du PALM n’est plus concernée par cette passerelle, puisque déviée sur la rue de la Poste dès le Tirage. Le PLR a proposé un amendement, consistant à reporter les travaux en les coordonnant au plan de quartier Clergère-sud, qui n’est pas encore à l’ordre du jour…Le Conseil a adopté l’amendement à la majorité moins 3 non et 14 abstentions, puis dans la foulée a accepté le préavis à la majorité moins 14 oppositions et 7 abstentions .Remarque d’un élu de droite: essayé pas pu !!

La soirée s’est terminée par l’adoption de s crédits supplémentaires à l’unanimité.

La séance du 21 juin fut  animée, avec une présence de la presse venue d’au delà du canton en raison du préavis 13-2017, création d’un espace muséal C.F.Ramuz à la Muette.La médiatisation du projet avait débuté il y a longtemps et les personnalités du monde littéraire avaient déjà commencé il y a longtemps à s’entre-déchirer. Pour compléter le côté culturel, la somme à débourser est de plus d’un million de CHF, avec des frais d’entretien allant de 350.000 à500.000 CHF par an. Le projet apparaissait à certains comme minable( 100m2), alors que la maison entière aurait dû être consacrée à Ramuz,d’autres trouvaient que le compromis avec une pièce bien faite serait suffisante. La commission avait du naviguer entre ces opinions polémiques et avait proposé d’accepter le préavis. Un amendement  a été proposé par le PLR, concernant les frais de gestion de l’espace, avec une proposition de réduction de 47.000 CHF par an.En fin de compte le préavis a été amendé par 46 voix, contre 28 et 7abstentions. Le préavis amendé a ensuite été accepté par le Conseil à la majorité moins 17 non et 13 abstentions. Le débat avait duré 45 minutes et l’on passa à la suite avec le rapport de la commission de gestion, que la plupart des conseillers n’avaient pas pu lire puisque arrivé au dernier moment et qu’en plus la Municipalité n’avait pas pu répondre aux voeux de la dite commission.Dans ces conditions le Conseil s’est transformé en chambre d’enregistrement et aucun débat n’a pu avoir lieu, seule l’Alliance du centre s’est abstenue au vote.

Le préavis 15-2017, les comptes n’ ont  pas fait l’objet de plus de discussion,pour la seconde fois ils sont dans les chiffres rouges, déficit de 3.4 millions ,  explicables par une diminution des recettes, une augmentation des charges maitrisables, des soins à domicile et de l’accueil de jour.

La question perfide d’un élu de droite au syndic sur une éventuelle augmentation du taux d’imposition a été suivie d’une réponse qui a surpris plus d’un :  » on ne peut pas répondre pour le moment, toutefois à 2 reprises la tentative d’augmenter le taux avait provoqué des référendums  et la suite avait donné raison aux référendaires ». Les comptes ont été adoptés à l’unanimité après cette bonne nouvelle.Rendez-vous à dans une année…

La fin de la séance fut rapide, le rapport de la CARI a passé rapidement,le Conseil a ensuite élu Mme Léna Lio Présidente pour l’année 2017-2018,M.Jean-Denis Briod 1er vice -Président et Robin Carnello 2ème vice-Président.

Le conseil a encore acceptée postulat des vignes, pour la suppression du glyphosate, malgré 25 non et 7 abstentions, afin de supprimer ce toxique potentiel de nos verres et nos assiettes . Une déception concernant la réponse au postulat « Agenda 21″ pour une ville plus écologique, quelque peu mis de côté pour raison financière par la ville, le postulant nous a donné rendez-vous pour l’agenda 2030, en souhaitant plus de compréhension à ce moment….

Dernier point abordé: l’association intercommunale de police , dans la quelle Pully paie le 85 % de la facture, ce qui nous laisse perplexe.

Ont suivi les discours d’usage pour la dernière séance de l’année et l’on partageât un sympathique repas sur la terrasse du Prieuré, en regrettant que celle-ci ne soit pas aménagée  de manière permanente pour la restauration de la population .


Laisser un commentaire